no comments

Acapulco, destination mucha caliente

Le Mexique, si señor, est une destination mucha caliente. Et parmi les destinations muchas calientes, figure en première place Acapulco.

En fait, Acapulco a été une plaque tournante du commerce maritime espagnol pendant plusieurs décennies voire siècles. Depuis les années 1950, la ville est devenue le spot incontournable pour la jet set internationale. Plusieurs films y sont tournés, notamment avec Elvis Presley (Fun in Acapulco, en français L’idole d’Acapulco), véritable campagne publicitaire à l’échelle mondiale. James Bond y pose également ses valises dans Permis de tuer, et plus particulièrement à la Villa Arabesque. Cette Villa fait partie des fleurons de la station balnéaire. Avec ses 6000 m2 elle a accueilli les plus grandes stars (de Roger Moore à Placido Domingo en passant par Henri Kissinger) depuis sa construction, de 1978 à 1983.

Les artistes, ou autres gens de pouvoir, tous milliardaires résident dans les somptueuses demeures des prestigieux quartiers de Las Brisas, Guitarrón et Brisas Marqués.

Outre ces lieux inaccessibles, Acapulco présente une des plus vastes baies au monde, pourvue d’une plage idyllique. Elle a pour surnom la « reine des plages mexicaines ». Acapulco possède en fait deux grandes baies : Santa Lucia (connue sous le nom de Baie d’Acapulco) et Puerto Marqués. Leur environnement est exceptionnel : végétation tropicale, falaises pittoresques, plages de sable doré, le tout animé en permanence dans une joyeuse atmosphère festive et désinvolte. La Playa de la Condesa y est notoirement la plus branchée.

Dans la crique de la Quebrada, chaque soirée, c’est frissons garantis avec les célèbres plongeons de la mort (à 35 mètres), depuis le haut de vertigineuses falaises. Les clavadistas jouent avec leur vie pour le plus grand plaisir des touristes. Il faut bien reconnaître que, fort heureusement, leur entraînement est tel que les accidents sont rarissimes et le spectacle y est prodigieux.

Bien entendu, il y a aussi les golfs, les yachts et autres bateaux luxueux, mais Acapulco présente aussi un autre visage. Sa nature exceptionnelle en fait une zone privilégiée pour la faune et la flore, notamment dans la lagune de Coyuca ou encore l’île de la Roqueta, classée réserve naturelle.

La culture n’est pas en reste avec des richesses archéologiques liées notamment aux Yopes et aux Aztèques. Le très célèbre site de Tehuacalco se trouve à 45 minutes d’Acapulco. Il présente d’impressionnantes ruines précolombiennes monumentales.

Dans la ville d’Acapulco, les édifices religieux hispanisants sont remarquables : la cathédrale Nuestra Señora de la Soledad, la Chapelle de la Paix et la Croix Trouyet. Des forts protégaient la côte, on peut désormais les visiter : El Fuerte de San Diego (dans lequel se trouve le Musée historique de la ville), El Fuerte del Virrey,…

Sans oublier le Parc national del Veladero ou, plus au Sud, Puerto Angel et Zipolite ont su préserver un côté plus authentique, plus mexicain.

Pour terminer, laissez vous aller à la gastronomie locale, aux couleurs et saveurs parfois très épicées. Le palais se réjouit aux délices des picaditas à la farine de maïs, les pellizcadas, sortes de tortillas aux poissons, entre autres.

Et pour terminer des fruits, des confitures étonnantes (à la noix de coco, à la mangue, au tamarin,…), le tout arrivé directement du Paradis. Yeapaaaah !….