no comments

Essaouira la belle

Ah… Les nuits d’Orient, Aladin, la lampe magique… Ou bien les embruns de l’Océan sur des plages de sable fin… Ou encore la cour intérieure d’un riad discret et charmant, rendez-vous idéal pour une escapade en amoureux…. Qui n’a pas fait ce rêve exotique aux parfums d’ailleurs ? Il existe au Maroc un endroit merveilleux, répondant exactement à toutes ces envies de dépaysement : Essaouira la belle .

Si Safi est réputée pour ses poteries, Essaouira est connue pour être l’une des plus belles villes fortifiées ainsi que l’un des plus beaux ports traditionnels du Maroc. La légendaire Mogador a su préserver son authenticité et son charme tout en s’adaptant à la modernité et à l’air du temps. Mogador était le nom donné à la ville par les Portugais au 16e siècle, toutefois l’occupation du site est bien plus ancienne puisque des vestiges datés du 5e siècle avant Jésus-Christ ont été découverts sur l’une des îles qui bordent la côte. Les Romains y ont laissé également de nombreuses traces.

Mais les plus beaux témoignages sont certainement les vestiges portugais du Castello Real (château royal) et du vieux port. Les fortifications de la ville datent du 18e siècle, étroit mélange de style européen et arabo-musulman, elles comptent parmi les plus belles du Maroc. De ces temps anciens, vous pourrez admirer les nombreux et somptueux témoignages en vous perdant dans la vieille ville. Vous sentirez les épices tant convoitées de la Route des Indes, la douceur du sucre produit dans la région, vous admirerez les fins voilages et les riches brocards du souk. Après plusieurs siècles d’activité portuaire frénétique, Essaouira s’est doucement endormie au 19e siècle pour se réveiller dès le milieu du 20e grâce notamment au tourisme et à son aspect culturel fort.

La somptueuse médina de la ville a été classée au Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO  dès 2001. Elle date du 18e siècle, l’âge d’or de la ville, et bénéficie de travaux de restauration remarquables. Côté détente, tous les atouts sont rassemblés entre la ville, le port, la péninsule de Mogador et les plages. Vous pourrez pratiquer tous les sports de glisse, avec une mention spéciale pour le kitesurf puisqu’une étape de championnat du monde y est organisée tous les ans en raison des vents forts qui balaient parfois le littoral, et ce pour le plus grand bonheur des sportifs. Côté culture, tous les possibles sont offerts, la musique avec un festival international de musique gnaoua, un artisanat réputé tournant autour du travail du bois et du thuya en particulier. Un magnifique musée, situé dans la maison même du Pacha dont il porte le nom, vient compléter ce tableau idyllique.

Le Musée Sidi-Mohammed-ben-Abdellah présente des expositions permanentes et temporaires. De l’Antiquité à nos jours, l’histoire et l’évolution d’Essaouira-Mogador y sont évoquées. Plusieurs galeries d’art sont aussi à découvrir au gré d’inoubliables promenades dans les rues enchantées de la vieille ville. La gastronomie y est enfin à l’honneur avec des spécialités réputées notamment de plats de poissons. Une dernière touche pour terminer ce charmant tableau.

Elle sera de couleur. La limpidité du ciel, la transparence de l’air, la proximité de la mer, la richesse de la palette des couleurs dont la ville est peinte rendent l’ensemble tout à fait exceptionnel pour sa variété et sa subtilité de tons, passant des bleus les plus profonds aux blancs les plus éclatants. Essaouira  est une ville d’art où tout pousse à l’expression de soi, une ville faite pour le bonheur.
Bon voyage.